top of page
Pile de bouquins

Mes chroniques

Vous retrouverez ici mes différents avis sur les livres déjà lus.

Ils sont disponibles par catégorie et par ordre chronologique de lecture.

Carène PONTE - La lumière était si parfaite


Les romans déjà lus de l’auteure


Un merci de trop, Editions Michel Lafon, 2016

Avec des si et des peut-être, Éditions Pocket, 2019

La lumière était si parfaite, Editions Fleuve, 2021

Embarquements immédiats pour Noël, Editions Fleuve, 2022



Résumé


Comment sa vie a-t-elle pu lui échapper à ce point ? Devenue mère au foyer à la naissance de ses enfants, Megg fait face aujourd’hui à une ado en crise qu’elle ne reconnaît plus. Son mari ne se préoccupe guère des tâches quotidiennes. Et puis il y a eu le coup de grâce, cette saleté d’infarctus qui a fauché sa mère avant l’heure. Tandis qu’elle se résout à vider la maison de son enfance, Megg déniche une pellicule photo qui l’intrigue, et décide de la faire développer. Rien ne pouvait la préparer à la série de clichés qu’elle découvre alors… Une révélation qui bouleversera sa vie. Partie sur les traces d’un passé maternel dont elle ignore tout, Megg ne se doute pas que c’est son avenir qu’elle est en train de reprendre en main.



Ce que j’en pense


18/20


Megg, mère au foyer, est en plein de la douloureuse épreuve du deuil. En effet, sa mère est décédée moins de 6 mois plus tôt, et à la lourde tâche de devoir vider la maison familiale. Alors qu’elle se trouve au grenier, elle trouve une ancienne pellicule photo, qu’elle décide de faire développer. Sauf que les photos qu’elle découvre révèlent un secret qu’elle n’était pas prête à affronter. Mais c’était sans compter sur sa voisine et amie qui lui propose un voyage improvisé pour mieux comprendre ce qu’elle a découvert.

Que dire de cette lecture ! Carène Ponte a le don d’imaginer des personnages attachants, dont l’histoire est à la fois simple mais originale. En effet, alors qu’on a l’impression que la famille de Megg ressemble à n’importe quelle autre (une ado qui fait la tronche, un mari bosseur, une mère légèrement débordée mais une très bonne mère au foyer, qui doit tout porter sur ses épaules), elle ajoute une petite touche singulière qui va démarquer son livre d’un autre. Ici, le secret de famille que va découvrir Megg en vidant la maison de ses parents décédés. Même si cela n’a rien de particulièrement exceptionnel, c’est la façon dont Megg va essayer de comprendre les choses qui va nous marquer en tant que lecteur.

J’ai adoré lire ce livre, les pages s'enchaînent toutes seules, je n’ai pas eu envie de lâcher mon livre avant de connaître la fin de l’histoire. Encore un gros coup de coeur pour un nouveau livre de Carène Ponte, qui fait partie des mes auteures préférées dans ce genre !




0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page